Les Actualités
12.04.18

Collection phosphorescente

À l’occasion de sa collection Automne-Hiver 2019-2020, la Maison Jean Rousseau a présenté sa dernière innovation : un bracelet-montre phosphorescent réalisé en peau d’alligator. Avec cette nouvelle création, la Maison Jean Rousseau, spécialiste du bracelet de montre depuis 1954, fait une fois encore la démonstration de son originalité, de son sens de l’innovation et de son expertise technique.

En janvier dernier, la Maison Jean Rousseau a présenté sa collection Automne-Hiver 2019-2020 et avec elle son innovation la plus récente : un bracelet de montre phosphorescent réalisé en peau d’alligator.

Résultat d’un important travail de recherche et d’un savoir-faire d’excellence, ce bracelet de montre applique les principes de la phosphorescence sur une matière souple et naturelle comme le cuir. Autrefois réservée aux montres professionnelles, notamment celles des militaires, la phosphorescence étendue à une peau exotique représente ainsi une véritable innovation.

Selon les coloris et modèles du bracelet-montre, cette finition est apposée sur l’intégralité de la peau ou bien entre les écailles de l’animal, grâce à un travail de grande précision exécuté à la main par les artisans de l’unité de traitement de peaux de la Maison. Conformément au positionnement historique de Jean Rousseau, les pigments phosphorescents utilisés respectent les normes les plus strictes en matière de santé et de sécurité. C’est ensuite l’exposition à la lumière qui permet au bracelet de « charger » la lumière afin d’assurer ses propriétés phosphorescentes.

Avec cette finition inédite applicable à tous les coloris proposés par la Maison, les clients de Jean Rousseau ont désormais la possibilité de porter un bracelet qui valorise le motif naturel et toujours unique des écailles d’alligator. Ce bracelet s’accorde en outre avec harmonie aux aiguilles, chiffres et index de montres, eux-mêmes lisibles dans l’obscurité.

Créée en 1954, la Maison Jean Rousseau est spécialiste du bracelet de montre et n’a de cesse de déployer sa créativité alliant un sens aigu de la modernité à un solide héritage culturel et artisanal. Engagée, elle travaille uniquement avec des peaux d’alligator issues de fermes d’élevage contrôlées par l’organisme officiel américain pour la gestion et la préservation de la faune.