Le magazine
04.29.20

3 QUESTIONS À MAHESH CHAUHAN, ARTISAN CHEZ JEAN ROUSSEAU

Mahesh Chauhan est l’un des artisans spécialistes du cuir chez Jean Rousseau à Londres. Expert dans la réalisation de bracelets de montre sur-mesure, il conçoit également des éléments de petite maroquinerie : porte-cartes, étuis pour peigne, portefeuilles, etc. Aujourd’hui, il nous parle de la précision de son travail.

 

  1. Quelles sont les qualités exigées par la fabrication sur-mesure ?

Toute personne travaillant dans notre secteur doit être patiente, passionnée et avoir un œil exercé pour les détails. Lorsque j’ai rejoint Jean Rousseau, j’ai été formé pendant six semaines au sein de la Manufacture, en France. Cette Manufacture ressemble à un laboratoire scientifique : les blouses blanches, les outils spécifiques à chaque composant d’un bracelet, l’organisation, le professionnalisme, sans parler de la tannerie où toutes les magnifiques couleurs prennent vie sur des peaux exotiques.

Là, j’ai été formé par Nathalie, l’un des meilleurs – sinon le meilleur – artisan. Je n’aurais pu être plus chanceux ni plus heureux. Apprendre dans l’ombre d’une personne si attentive aux détails et qui travaille avec ce niveau de précision a mis la barre très haut.

La technicité derrière un petit élément de maroquinerie est inimaginable. Nous évaluons jusqu’à la moindre goutte de colle dans l’épaisseur d’un bracelet. Mes lacunes en mathématiques se sont ressenties au départ : réaliser un bracelet avec un tel souci du détail exige de l’anticipation et l’analyse des longueurs et largeurs. J’ai découvert la précision de chaque création et pourquoi il est fondamental de mesurer plusieurs fois les choses avant de couper les peaux.

 

  1. Comment faites-vous pour répondre aux attentes de vos clients ?

Nos clients sont souvent des collectionneurs ou bien les propriétaires de montres à la valeur sentimentale dont ils veulent préserver l’esthétique d’origine. Certaines montres datent de la Première guerre mondiale ! Le sur-mesure est la promesse d’un bracelet parfaitement ajusté et la taille du poignet représente parfois un défi.

Au sein de notre boutique londonienne, nous nous entretenons avec le client pour comprendre ses attentes, échanger des idées. Nous réalisons ensuite un dessin technique pour nous assurer d’avoir bien compris sa vision. Nous donnons même vie à son idée avec un prototype. Ensuite, nous procédons aux ajustements et mettons au point le design. Nous nous assurons que le produit final est à la hauteur des attentes de tous… voire dépasse celles de notre client !

 

  1. Quelle fut la demande la plus étonnante ?

Certains de nos clients ont des idées incroyables et pensent à des combinaisons de couleurs inédites. Ils veulent parfois marier plusieurs peaux exotiques ensemble. J’ai eu une cliente qui a demandé trois couleurs pour son bracelet : la partie autour de la boucle était vert émeraude, le côté du bracelet bleu turquoise et la double en blanc, le tout en alligator. Les anses avaient chacune une couleur du bracelet, l’une bleue l’autre verte. J’adore lorsque les clients mettent leur imagination et leur créativité au service d’un bracelet !