Le magazine
04.18.19

DU TRAVAIL DE MATIÈRES INÉDITES AU BRACELET PARFUM CHOCOLAT : LE SENS DE L’INNOVATION CHEZ JEAN ROUSSEAU

by Anaïs Bordier

Depuis toujours au sein de notre Maison, nous cherchons à concilier respect de notre héritage artisanal et sens aigu de la modernité. C’est ainsi que le département Recherche et Développement de notre Manufacture trouve une place essentielle dans notre fonctionnement. Il est ce qui nous différencie d’un sous-traitant et fait de nous de véritables créateurs. Mieux, il est une source de motivation pour toutes nos équipes qui participent activement aux choix de nos collections.

Forts de l’enthousiasme et de la créativité de nos collaborateurs, nous avons ainsi la chance de proposer régulièrement à nos clients de nouveaux produits dont nous sommes fiers. Parmi les idées les plus innovantes que nous avons développées ces dernières années, se trouve par exemple un bracelet de montre en cuir d’alligator dit « water-repellent », qui résiste à l’humidité et aux gouttes d’eau. Nous avons également travaillé un bracelet très fin en kevlar ultra souple qui optimise sa résistance, ou encore un bracelet en alligator phosphorescent qui brille dans le noir. Sur le plan technique, nous sommes aussi capables de proposer des associations de matières inédites, « caoutchouc-cuir » ou « alligator-caoutchouc », qui intéressent les marques horlogères les plus renommées. Et nous venons tout juste de développer un bracelet en cuir parfumé !

Il suffit désormais de frotter légèrement le bracelet pour que celui-ci libère un agréable parfum… de chocolat ! Cette nouvelle finition (qui s’applique à tous les cuirs et toutes les créations Jean Rousseau) est précisément le résultat d’un important travail de recherche au sein de nos équipes. L’objectif : trouver un processus de fabrication permettant d’associer un parfum à une peau précieuse. Aujourd’hui avec ce bracelet, nous parvenons à activer plusieurs sens de nos clients : le toucher, la vue et l’odorat. Or ce dernier est rarement mobilisé dans le cadre d’une création maroquinière. C’est un élément du défi que nous avions envie de relever.

Pour y parvenir, plusieurs études ont été menées pour identifier la manière d’atteindre cette finition si spéciale et, comme à chaque fois, toutes nos équipes ont été mises à contribution : les artisans au sein de notre unité de traitement des peaux ont élaboré les recettes, les couleurs, les touchers. Notre directrice qualité a vérifié que les tests respectaient nos exigences de qualité et les normes de sécurité. Ainsi, le cuir parfumé ne présente évidemment aucun risque pour la santé. Les ingénieurs du bureau technique ont garanti l’exploitabilité de la matière sur nos produits tandis que les prototypistes réalisaient, eux, les premiers bracelets. Enfin, l’équipe commerciale et marketing a confirmé que ce nouveau produit devrait plaire à nos clients.

À chaque étape d’une nouvelle création, notre exigence est la même : à la moindre insatisfaction, c’est retour à la case départ. C’est à ce prix que nous sommes en mesure de proposer à nos clients des produits d’une très grande qualité. C’est sans doute grâce à cela aussi que nous sommes détenteurs depuis 2007 du label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) qui salue nos savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence.

Aujourd’hui, nous avons choisi de commencer par le parfum chocolat car il est une odeur gourmande faisant appel à un imaginaire riche fait de voyages et d’aventures qui nous plaisait beaucoup. Mais que ceux qui tentent de résister au cacao ne s’impatientent pas : nous leur réserverons très prochainement d’autres surprises olfactives !