Le magazine
06.13.18

PITTI UOMO, EPJH : VENEZ NOUS RENCONTRER LORS D’UN SALON

par Anaïs Bordier

Du 12 au 15 juin se tiendront deux salons professionnels-clés au cours desquels nous exposerons les nouveautés de Jean Rousseau. Il s’agit de l’EPHJ (Environnement professionnel horlogerie-joaillerie), à Genève, et du Pitti Uomo, à Florence. Ces salons très réputés représentent une occasion de rencontrer des clients venus du monde entier et donc de nous faire connaître.

Si les deux sont importants, ils ne répondent en revanche pas aux mêmes objectifs. Nous appuyons davantage sur la dimension technique de notre travail – de nouvelles finitions sur alligator, sur caoutchouc ou sur tissu, des cuirs de truite ou de saumon – à l’EPJH, où les marques horlogères sont présentes et intéressées par les innovations en matière de bracelet-montre. Au Pitti Uomo, l’un des salons internationaux les plus en vue en termes de mode masculine, nous imaginons tout un thème autour duquel nous allons construire notre stand. L’idée, c’est de prendre en compte les tendances de la mode tout en se distinguant de nos concurrents. C’est un jeu d’équilibriste ! Cette année, nous partons sur « l’homme aventurier » et privilégions des coloris kaki, rouille et camel. Je suis à l’origine du côté artistique, mais tout est validé ensemble bien entendu.

Aussi intéressants soient-ils, ces salons représentent toutefois énormément de travail. Nous devons respecter des règles liées à l’organisation, nous assurer que toutes les peaux et les produits seront prêts et acheminés à temps en tenant compte de la régulation liée aux peaux exotiques notamment. Il faut également préparer les catalogues qui seront mis en ligne sur des plateformes de commerce comme JOOR. Enfin, il faut organiser les déplacements de nos collaborateurs. Outre les commerciaux, certains artisans nous accompagnent en effet pour procéder à des démonstrations de leur savoir-faire en direct et ainsi valoriser le travail de la Manufacture.

En bref, cette période des salons est on ne peut plus intense ! Mais il y a des choses amusantes à voir, comme certains stands démesurés où la décoration finit par remplacer le produit. Nous, nous restons fidèles à notre image : simples dans notre démarche mais très exigeants sur la qualité.